Classement Des Vins De Bordeaux

Edition du 20/09/2016
 

DOURTHE, UNE BELLE SAGA FAMILIALE

Passion

Château MAUCAILLOU

La famille Dourthe, d’origine landaise, se dédie à la viticulture et à l’élaboration de vins fins depuis le milieu du XIXe siècle. Philippe Dourthe était passionné par les grands terroirs viticoles et la production de vins de haute expression, et c’était un personnage emblématique du vignoble médocain, sa forte personnalité et son franc-parler réputés. Ses enfants, Caroline, Pascal et Magali, représentent la 6e génération et perpétuent cette longue et noble tradition, n’ayant de cesse d’agrandir le patrimoine familial.


En 1972, la famille reconstitue le vignoble du Château Felletin Cru Bourgeois situé à Lamarque en Haut-Médoc qu’ils commercialisent sous le nom de Maucaillou-Felletin. En 1989, les Dourthe rachètent le Château Duplessis-Fabre, Cru Bourgeois à Moulis, puis l’aventure passe par la rive droite où ils acquièrent en 2003, le Château de Beau Rivage, en Bordeaux-Supérieur, situé sur un splendide terroir qui surplombe la Garonne. À ce jour, ils contrôlent 150 hectares de vignobles sur des terroirs privilégiés et méticuleusement sélectionnés, et la production annuelle totale atteint 1million de bouteilles. Ils produisent des vins qu’ils vinifient eux-mêmes et qu’ils commercialisent au meilleur rapport qualité-prix pour permettre ainsi aux nombreux amateurs de partager le plaisir qu’ils ont eu à élever de tels vins de prestige. Château Maucaillou Château Maucaillou s’étend sur 90 hectares de vignes d’âge moyen de 25 ans (51% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot et 7% de Petit Verdot) et se trouve au cœur du Médoc à Moulis. Cette très belle propriété occupe une situation privilégiée entre Margaux et Saint-Julien. C’est le fief de la famille Dourthe qui y consacre son énergie depuis de nombreuses années et a constitué une formidable entité en plus du vignoble et des chais : école du vin, salle de réception, chambres et table d’hôtes au Château, musée des arts et métiers de la vigne et du vin... Les terroirs viticoles qui portent les vignes du Château Maucaillou sont constitués de belles croupes d’alluvions du quaternaire provenant en grande partie de la nappe graveleuse garonnaise de Güntz (80% de Graves de Güntz et 20% d’argilo-calcaire), celle des Grands Crus Classés du Médoc. La vinification est conduite dans un cuvier luxueux bénéficiant de l’équipement automatisé, un modèle du genre souvent cité en exemple par les sommités de l’œnologie bordelaise. La cuverie tout en acier inoxydable est équipée de contrôles thermiques précis pour appliquer la méthode de vinification propre à la famille Dourthe, qui consiste à baisser la température durant les premiers jours de fermentation afin d’extraire la quintessence des arômes de fruits, puis de relever la température du moût, en fin de fermentation, pour l’extraction des tanins les plus fins et obtenir une belle couleur soutenue. Les vins du Château Maucaillou sont d’une couleur très foncée, les tanins sont fins, on note beaucoup de gras, de richesse, de fruité, avec des saveurs mûres, les vins sont harmonieux, généreux et corsés. La série des millésimes 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 et 2005 est particulièrement réussie. N°2 de Maucaillou : ce Cadet du Château Maucaillou est un vin issu de sélections particulièrement sévères. C’est un vin charmeur, généreusement fruité, long en bouche, une valeur sûre de l’appellation Moulis-en-Médoc. “Le Haut-Médoc de Maucaillou, nous précise Pascal Dourthe, est un vin que nous avons proposé à la place de Bordeaux à partir du millésime 2003. C’est une qualité un peu différente de Maucaillou, un vin qui a ses propres particularités avec, notamment, un fruité très enveloppant, très agréable. Le Haut-Médoc de Maucaillou est issu des vignes situées sur la commune de Lamarque et qui font partie intégrante du Château Maucaillou. Cela correspond à des parcelles que mon père avait achetées il y a fort longtemps et que nous sommes heureux de mettre en valeur tant elles sont situées sur des terroirs contigus à Maucaillou.” Château de Beau Rivage “J’ai une affection toute particulière pour le Château de Beau Rivage, poursuit Pascal Dourthe, un joli Bordeaux Supérieur que nous avons acheté en 2003 et qui est situé sur la commune de Beaurech. C’est une belle entité de 55 hectares d’un seul tenant en bord de Garonne, avec des sols très intéressants composés d’alluvions et de graves. La grande et belle cuverie de 4500 hl permet de travailler dans d’excellentes conditions. Le vin est charnu, d’une belle matière fruitée soulignée par un léger boisé. Les arômes de cerise noire mûre et de griotte, de pain grillé, sont très présents, le vin est très agréable en bouche, complet, rond et souple.” Ce vin est principalement commercialisé sous la marque Le Bordeaux de Maucaillou.

   

DOURTHE, UNE BELLE SAGA FAMILIALE

Famille Dourthe

33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone : 05 56 58 01 23
Télécopie : 05 56 58 00 88
Email : chateau@maucaillou.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
HAUT-BAILLY (PL)
LEOGNAN (PL)
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
HAUT-LAGRANGE (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL)
RAHOUL
LAFARGUE (PL)
ROSE SARRON (b)
(SMITH-HAUT-LAFITTE (PL))
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
CARBONNIEUX (PL) (b)
BOUSCAUT (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BRONDELLE (b)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
FRANCE (PL)*
LESPAULT-MARTILLAC (PL)*
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
HAUT-CALENS
ROUGEMONT
VIMONT (b)
ROUILLAC (PL)*
EYRAN (PL)
SAINT-AGRÈVES
MAGENCE
OLIVIER (PL)
CALLAC
ESPIOT
HAUT-MARAY
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)*)
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
(SEGUIN (PL))
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
SAINT-ROBERT (b)
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
GRAVIÈRES
CAILLOUX DE VALGUY



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHERET-PITRES
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Graves de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(CASTRES)
FOUGÈRES
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Château HAUT-MACÔ


Une exploitation familiale depuis quatre générations. C’est surtout la 3e génération, avec Jean et Bernard Mallet, qui donna un souffle nouveau, en consacrant un investissement conséquent dans l’outil de production. Ainsi les chais de vinification (1994) et à barriques (1991) constituent une base solide pour l’élaboration régulière de vins de qualité. On le voit avec ce Côtes-de-Bourg cuvée Jean-Bernard 2012, 70 % Merlot et 30 % Cabernet-Sauvignon, issu de vignes âgées de 30 ans en moyenne, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et de fumé, est puissant et savoureux, aux tanins soyeux, de très bonne évolution. Le 2011 est charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où domine le cassis bien mûr. Le Côtes-de-Bourg Tradition 2014, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges frais, est un vin souple, de belle base tannique, corsé et charpenté. Excellent Clairet, rond, très fruité et puissant, avec une note de bonbon anglais.

Anne et Hugues Mallet - Scea Mallet Frères
61, rue des Gomdauds
33710 Tauriac
Téléphone :05 57 68 81 26
Télécopie :05 57 68 91 97
Email : hautmaco@wanadoo.fr
Site personnel : www.hautmaco.com

Château le TUQUET


Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche ronde mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr. Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction au palais. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde. Le Graves blanc 2013, élevage en cuves sur lies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais, est d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, qui dégage une bouche franche et fraîche, marquée par la pêche blanche.

Paul Ragon et Alice de la Haye

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie :05 56 20 21 83
Email : letuquet@orange.fr

Château LAJARRE


Au sommet de son appellation. Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, la propriété de 50 ha (dont 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux), appartient la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes. ”Ce millésime 2015 sera une grande réussite, nous confirme Grégory Lovato, tous les éléments ont été réunis afin de tirer le maximum de la vigne en termes de qualité. Le 2014 est vraiment très prometteur. Le rendement a été modéré mais l'on constate une grande homogéneité pour l’ensemble des parcelles récoltées, une très belle matière et un joli fruit.” On se fait vraiment plaisir avec son Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2012, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), parfumé, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Le 2011, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique. Le 2010 est un vin de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins amples et denses à la fois, un vin structuré, persistant aux papilles. Goûtez le Côtes de Bordeaux Castillon Château Canon Montségur cuvée Gaspard 2012, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois.

Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 40 50 59
Télécopie :05 57 40 71 20
Email : gregory.lovato@hotmail.fr
Site personnel : www.chateau-lajarre.com

CHATEAU DE CHANTEGRIVE


Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C'est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. "Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer". Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d'amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

Françoise et Hélène Lévêque

33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 38
Télécopie :05 56 27 29 42
Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
Site : chateauchantegrive
Site personnel : www.chantegrive.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de L'ÉGLISE


Le vignoble se trouve à l’ombre du clocher de Pomerol, il est le plus ancien de l’appellation (1589). Son vignoble au centre du célèbre plateau de Pomerol est composé principalement de Merlot. Vendu en 1793 comme bien d’Église, il restera longtemps dans la même famille avant d’être acquis en 1973 par la famille Castéja.
Vous aimerez comme moi ce grand Pomerol 2013, 95% Merlot et 5% Cabernet franc, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Le 2012 est charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins équilibrés, complet, élégant, aux notes de truffe, d’une grande harmonie. Le 2011, de bouche classique, corsé et gras, mêle structure et élégance, parfumé (cassis, cannelle, poivre), dense et charnu, de grande charpente, de belle couleur pourpre, de fort bonne évolution. 
Le 2010 est vraiment remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Le 2009, de robe sombre, est complet, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde mais déjà tout en charme. Le 2008, de belle robe grenat, une belle réussite, très représentatif du millésime, aux nuances de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, est très bien charpenté. 
Beau 2006, qui sent les fruits macérés (cerise, cassis) et l’humus, ample et très persistant en finale avec des connotations de poivre, de garde, très classique.
Il y a aussi ce Pomerol La Croix du Casse 2013, 90% Merlot 10% et Cabernet franc, également, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes de cannelle, très réussi, structuré, un vin coloré, gras et persistant, de bouche puissante et souple à la fois. Le 2012, de couleur rubis, très bien élevé, est très équilibré, au nez dominé par la prune mûre et les sous-bois, de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2011 est parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, charnu et concentré, de bouche ample aux notes de pruneau et de sous-bois. Même propriétaire que le Château Trotte Vieille.

Philippe Castéja

Château CORNEMPS


A l'ombre d'une chapelle du XIe siècle, Henri-Louis Fagard, aidé de son épouse Florence et de leur équipe, élèvent des vins de terroir, authentiques et racés.
Voilà un remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2014, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, très bien élevé, au bouquet subtil avec des notes de sous-bois et de myrtille, de bouche fondue, un vin qui allie rondeur et charpente. Le 2012, charnu comme il se doit, tout en nuances avec des notes de griotte et de cannelle, légèrement épicé, volumineux au palais. Le 2011, qui développe un nez délicat de sous-bois et de cassis, un vin de bouche souple, tout en saveurs. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime classique bordelais, riche et soyeux à la fois, avec une bouche puissante, parfumée et persistante (violette, pruneau), est coloré, de très bonne évolution. Le 2009, d’un bel équilibre, est un vin aux tanins bien présents, avec des nuances de mûre en finale, d’excellente évolution également.
Le Bordeaux Supérieur 2014 est de belle robe soutenue, aux notes de fruits frais et d’humus, de très bonne évolution.

Henri-Louis Fagard

Château CAMBON LA PELOUSE


Annick, Jean-Pierre Marie et leur fils Nicolas président aux destinées des lieux depuis 1996. Le sol est composé de grosses graves maigres et sableuses du quaternaire. Ces graves très profondes permettent un drainage performant et contribuent également au réchauffement du sol et ainsi à la maturation des raisins.
“Le contrôle de la maturité est quotidien, explique-t-on, les raisins vendangés sont triés par passage sur deux tables de tri; 16 mains s’activent pour éliminer tous les petits déchets encore présents. Le cuvier est doté de trente cuves Inox thermorégulées de différents volumes (88 hl à 200 hl ). Depuis plus d’une dizaine d’années, nous avons adopté la technique de débourbage ( élimination des bourbes ) sur les raisins vendangés mécaniquement et de macération pré-fermentaire (de 6 à 8 jours à 4-5°). La régulation thermique des cuves permet d’adapter la température de vinification à la qualité du raisin. La macération post-fermentaire de 2 à 3 semaines apportera la stabilité de la couleur et une qualité tannique.”
Cela donne ce Haut Médoc Cru Bourgeois 2013, 50% Merlot, 47% Cabernet-Sauvignon, 3% Petit Verdot, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale. Beau 2012, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux arômes de réglisse et de mûre. Le 2011, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus.
Goûtez le Haut Médoc Château Trois Moulins 2013, 52% Merlot, 33% Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme. Le 2012, de couleur rubis, équilibré, aux tanins fermes, au nez où dominent les fruits mûrs et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, que l’on peut déboucher avec des paupiettes de veau aux olives vertes ou des rognons de veau à la moëlle.

Annick et Jean Pierre Marie

> Les précédentes éditions

Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015

 



Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château CLAUZET


Château CLOS de SARPE


Château de CRAIN


Château THURON


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château LESTAGE-DARQUIER


Château La MARZELLE


Château ORISSE du CASSE


Château BROWN


Château FOURCAS-DUPRÉ


Château PIGANEAU


Château LAFON


Château DESMIRAIL


Château LAGRANGE Les TOURS


Château HAUT-MARBUZET


Château de La GRENIERE


Château CORNEMPS


Château DOYAC


Château MAUVINON


Château ROUGEMONT


Domaine de GRANDMAISON


Château HENNEBELLE


Château HAUT-MACÔ


Château FONROQUE


Château FONTESTEAU


Clos LABARDE


Château BOURSEAU



DOMAINE VINCENT BACHELET


DOMAINE ALARY


CHATEAU FABAS


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHATEAU DU MASSON


EARL GUY MALBETE


CHÂTEAU FILLON


CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU VALGUY


CHATEAU REDORTIER


HENRY NATTER


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales